Les Sources de Benjamin - La nature au fil de l'effort

Les Sources de Benjamin - La nature au fil de l'effort

Une expédition Zéro en plus pour Benjamin grâce à cette journée kayak, vélo, resto !

En résumé, Benjamin de Molliens, vit des aventures sportives itinérantes qui suivent 3 règles autant que possible : Zéro Émission carbone, Zéro Déchet et Zéro Matériel neuf. Le tout en s’amusant ! Il nous raconte son expérience en compagnie de Bruno et Manon en journée, et de Sabrina Millot, herbaliste, et David hébergeur en soirée ..


Kayak / Resto les pieds dans l'eau

Je retrouve Bruno, responsable de l'office de tourisme des Sources du lac d'Annecy. On se dirige vers le club nautique de Doussard. Là, deux kayaks nous attendent. On est passé de la montagne au bord de l'eau en quelques minutes, la magie du lac. C'est parti pour quelques coups de pagaie sur cette eau d'un bleu caraïbes. En pleine préparation d'une future Expédition Zéro en kayak le long de la Dordogne, cette virée tombe à point nommé. On pagaye en direction de la rive opposée pour une pause déjeuner au restaurant La Cuillère à Omble. Ça fait du bien d'être posé et de manger. Après un délicieux repas, retour à la case départ à la rame.

Exploration de la destination en VTT

Là, Manon m'accueille avec un VTT pour partir explorer la campagne des Sources. Sportive invétérée, je la sens au taquet. Les chemins sont à la fois jolis et cabossés, ce qui convient parfaitement pour le VTT. Je ne pratique pas ce sport mais j'accroche tout de suite.

Sur notre parcours, on croise la V62. Une voie verte de 63,8 km entre Annecy et Albertville qui est parfaitement aménagée. Une vraie autoroute pour vélos qui longe le lac de bout en bout. Pour inciter à la prendre et faciliter la circulation, deux stations de gonflage et nettoyage y sont installées dont une au niveau de Faverges. Je trouve cette idée brillante et utile !

Après une dizaine de kilomètres avalés, nous voilà arrivés à Faverges. On pédale jusqu'en haut de la ville pour atteindre le site de O Lachat, un gîte entouré d'un grand terrain surplombant la vallée et sur lequel David a fait installer 3 yourtes. Il règne un air de Mongolie ici ! Autant les yourtes que le mobilier, tout vient directement de ce pays. Un retour à l'essentiel, car dedans, ni eau courante ni électricité 

Sortir a annecy lac annecy
Sortir a annecy lac annecy

Cueillette et nuit insolite

Avant d'aller dîner au gîte, je rencontre Sabrina Millot, herbaliste ou plus poétiquement, thérapeute des bois. C'est une passionnée et surtout une spécialiste des plantes sauvages. Elle en a fait son métier à travers ses ateliers joliment nommés ''la valse des arômes''. Elle me donne un panier et on s'enfonce dans la forêt pour une cueillette en sous bois. Notre objectif ? Garnir avec ce que la nature nous offre, l'omelette du dîner. Rapidement, on cueille des pissenlits, des orties crues ou encore du geranium Robert. Ce dernier peut être également bu en tisane ou utilisé pour arrêter que le sang coule d'une plaie car il a des propriétés hémostatiques. On cueille aussi du lierre grimpant qui fait un excellent produit d'hygiène grâce à la saponine qu'il contient. Ce savoir peut paraître obsolète et farfelu, mais je crois qu'il mérite vraiment d'être valorisé. Et il devient ô combien précieux lors d'une aventure en pleine nature. En effet, durant ma traversée des Alpes françaises l'été dernier, je me suis retrouvé à manger des plantes sauvages faute de rations suffisantes. 

De retour de notre cueillette, place à l'omelette. On passe à table avec Stéphanie,… et Isabelle qui nous a rejoints pour la soirée. Petite dégustation de bières et de produits locaux. Le moment est magique, ça faisait longtemps que je n'avais pas autant rigolé. Que cela fait du bien après cette folle année 2020 !

Une bonne nuit de sommeil dans la yourte et j'entame déjà ma dernière journée. Direction le centre de Faverges où je suis attendu par les enfants de l'école primaire René Cassin. Ils semblent ultra motivés ! Au programme, ramassage de déchets dans la ville façon #nettoietonkm 

Défi "Nettoie ton km" kesako ? 

L'éco-défi citoyen que j'avais lancé lors du deuxième confinement en novembre dernier. Armés de sacs poubelles, de gants et de pinces à déchets, rien ne leur échappe. Je leur explique qu'un mégot de cigarette pollue jusqu'à 500 litres d'eau. Il ne leur en faut pas plus pour ressortir leur table d'addition et déterminer combien de litres d'eau ils sont en train de préserver. Au bout d'1h30 à gambader et scanner les rues de la ville, retour à la case départ.

"Un petit discours de remerciement plus tard, il va être temps pour moi de rentrer. Le temps des adieux approche. Nouveau pincement. Je covoiture jusqu'à la gare d'Annecy puis je prends un train direction la maison à Marseille. Mes yeux sont encore plein d'étoiles et mon corps épuisé. Mille mercis pour cette magie, ce séjour aux Sources du lac d’Annecy m'aura tellement émerveillé ! "